CENTRE DE SANTÉ - 5 BONNES PRATIQUES POUR SÉCURISER VOS DONNÉES DE SANTÉ

28 octobre 2020

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous pour recevoir des invitations à des webinars, des informations en lien avec votre activité
securiser-donnees-sante

 

Les données des centres de santé sont des données hautement sensibles. S’il revient au HDS (Hébergeur de données de santé) de garantir la protection informatique de ces données, les centres de santé doivent s’assurer que les pratiques en interne soient adaptées au niveau de sécurité attendu.

En centre de santé, vos collaborateurs manipulent des données personnelles de santé dont l’hébergement et l’accès sont très encadrés, du fait de leur criticité. Cependant, avec le développement des services en lignes, le turnover des équipes et la complexité grandissante des systèmes d’information, ces données de santé sont de plus en plus exposées. Les experts Juxta vous donnent 5 bonnes pratiques à mettre en place dès maintenant dans votre centre de santé :

 

1. Sécurisez l’accès de votre logiciel santé


L’accès à votre logiciel de gestion des données de santé doit être nominatif et contrôlé. Évitez par exemple l’utilisation d’un compte générique par pôle de services. Chaque collaborateur doit posséder un compte utilisateur unique, validé en amont par votre éditeur, pour garantir la traçabilité de l’usage des données.

 

2. Imposez un mot de passe utilisateur fort


Exit le mot de passe générique commun à l’ensemble du personnel ! Ou les mots de passe trop évidents. Demandez à votre personnel d’utiliser un mot de passe unique, personnel, avec chiffres, lettres et symboles, afin d’éviter les accès frauduleux à votre base de données de santé. Bien entendu, celui-ci ne devra pas être inscrit sur un post-it près de l’écran ou au dos de la carte CPS (carte professionnelle de santé).


[Article sur le même sujet] Comment gérer les avis patients sur Google My Business ?

 

3. Révoquez les accès obsolètes aux données de santé


Un membre de votre équipe quitte ses fonctions ? Pensez à révoquer immédiatement ses accès au logiciel de gestion des données de santé. Cela évitera qu’il puisse s’y connecter à distance et provoquer (intentionnellement ou non) une fuite de données vers l’extérieur.

 

4. Dotez votre centre de santé d’une charte informatique


La création et la diffusion d’une charte utilisateur est le meilleur moyen de sensibiliser les équipes aux bonnes pratiques informatiques du centre de santé. Ce document rappellera les règles et les procédures de sécurité à connaître, dans l’usage du logiciel de gestion des données de santé. Engagez vos collaborateurs à les respecter scrupuleusement dès leur arrivée dans le centre de santé.

Nouveau call-to-action

5. Choisissez un éditeur logiciel du secteur de la santé


Votre éditeur logiciel partenaire peut vous accompagner dans la sécurisation de vos données de santé, en vous proposant un certain nombre de fonctionnalités et services de protection avancés :

  • L’hébergement du logiciel dans le cloud, sur ses serveurs propres sécurisés
  • La mise en place d’une double authentification à la connexion
  • Le tracking des activités pour repérer tout comportement suspect
  • Le respect de la norme Hébergement Données Santé (HDS)
  • La conformité RGPD

 

VOUS ENVISAGEZ D’OUVRIR UN CENTRE DE SANTE OU SOUHAITEZ REVOIR LA SECURISATION DE VOTRE LOGICIEL DE GESTION DES DONNEES DE SANTE ?

 téléchargez gratuitement la brochure des 5 questions pour réussir a digitalisation de votre centre de santé en France ou consultez notre page dédiée.

 

Une question ?

CONTACTEZ NOS EXPERTS METIER POUR BENEFICIER DE LEURS CONSEILS ! ⤵

Nouveau call-to-action

TOUS LES ARTICLES

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous pour recevoir des invitations à des webinars, des informations en lien avec votre activité

Laissez nous un message

New call-to-action

Abonnez-vous pour recevoir des invitations à des webinars, des informations en lien avec votre activité